L'appel du pilou

L'autre jour j'ai reçu en cadeau avec une commande, un vêtement que je n'avais jusqu'ici jamais eu dans ma garde robe: un peignoir. Pire: un peignoir en pilou, couleur jaune pipi.
Comme ça me faisait un peu mal au cœur de le jeter, je me suis dit que j'allais le donner à Emmaüs. Je l'ai donc sorti de son emballage pour le mettre dans un carton de don mais là… lorsque ma peau entra en contact avec cette matière douce et confortable, je n'ai pas pu résister. J'ai ôté mes habits et j'ai enfilé la robe de chambre pour ne plus la quitter du week-end.
Pendant 48 heures, au fond de mon sofa,  tel un marin piégé par le chant des sirènes, j'ai succombé à l'appel du pilou.