Date limite

Samedi matin je suis allée dans une permanence médicale pour mon fils qui venait de se cogner la tête. Je n'y étais jamais allée mais c'était proche de chez moi et plus rapide que si je l'emmenais aux urgences le week-end.
Dans la salle d'attente, je m'efforçais de ne pas faire attention aux murs défraichis ni à la plante en plastique décolorée qui trônait sur la table en rotin, et j'essayais de me mettre en confiance dans cet endroit peu accueillant.
Mais c'est un autre détail qui m'a mis la puce à l'oreille qu'une permanence aussi peu à la pointe ne pouvait faire du bon travail. 
J'ai pris mon fils et nous avons fui.