Gentleman urbain

Il y a quelques années, j'habitais dans un quartier très populaire de Genève (Les Pâquis). J'avais un joli appart sous les toits mais en bas de chez moi, un bar à pochetrons où les clients avinés semblaient, été comme hiver, être scotchés à leur chaises en plastique, à la terrasse du bar. 
Cela ne me dérangeait aucunement jusqu'au jour où un garçon dont j'étais très amoureuse commença à me courtiser. 
Très gentleman (et voulant sans doute prendre son temps) il me raccompagnait chez moi chaque soir devant ma porte d'immeuble et me quittait avec un baiser sur la joue qui, de jour en jour, se rapprochait de mes lèvres… le genre de baiser qui me laissait sur un nuage mais un peu frustrée quand même au bout de quelques semaines…
Bref, un soir, ce que je redoutais plus que tout arriva, un des mecs du bar, voyant mon amoureux remonter sur son vélo après le baiser quotidien, se mêle à notre histoire de manière peu gracieuse et très bruyante. 
J'ai cru que j'allais mourir de honte, j'ai regardé mon ami qui n'en menait pas large non plus et suis reparti chez moi en remontant les escaliers en courant, croyant que je ne reverrai jamais mon prétendant. 
Ceci dit, dés le lendemain, les au revoir qui suivirent se firent chez lui, au petit matin…