Esther la Tigresse

Depuis que j'ai eu mon bébé2, j'ai pas mal grossi mais je m'obstine à penser que je peux porter les mêmes soutiens-gorge, parce que mes seins eux, ont maigri considérablement…
Bref ce matin, d'humeur un peu excentrique, je décide de porter mon soutif triangle panthère Cavalli (pour H&M)… donc un peu vulgaire.
Je porte aussi un haut (plus sage) avec col bateau, assez échancré, qui s'étend sur mes épaules, et qui cache gentiment le dessous. J'ai un rendez-vous important à midi et je veux être élégante et discrète.
Dans le bus qui me mène au restaurant, je sens mon soutien-gorge qui se dégrafe. Je ne fais rien évidement, en me disant que je le remettrai dans les toilettes du restau avant de débuter le déjeuner car je suis en avance.
Une fois à table, j'oublie ce que j'ai à faire car je me sens plutôt à l'aise, et moins à l'étroit.
Mon rendez-vous arrive…
On converse, je le vois un peu gêné, mais on m'avait dit qu'il était un peu réservé donc je ne relève pas. Puis, de rictus en teint rougissant, je me décide enfin à réfléchir et jette un œil sur mon décolleté tout en continuant à parler pour ne pas attirer l'attention….
(Juste de l'écrire j'en ai encore des bouffées de honte.)
Mon soutiens-gorge était carrément remonté sous mon cou, donc laissait paraitre les motifs félins et les bretelles aussi étaient sorties du col!
Je me sentais rougir à mon tour mais j'ai fait celle qui maîtrisait: j'ai terminé ma phrase et me suis excusée pour aller aux toilettes ou j'ai vite réglé le problème…
J'ai ensuite abrégé le déjeuner ne pouvant plus me concentrer. Je ne sais pas ce qu'il a du penser de moi, sans doute que j'étais une chaudasse débraillée, prête à tout pour avoir un job.