Tricoti, tricota

On est en août et je pense déjà à l'hiver, ben oui, une fois les soldes d'été passées, à quoi sert l'été?
Donc, j'ai décidé d'imiter Gwyneth Paltrow, et me lancer dans le tricot. Mais bon,voilà,à part le point mousse que j'ai appris à faire il y à 25 ans, je ne suis pas très habile de mes aiguilles. 
Habile ou pas, me voilà toute motivée à rejoindre ce clan de tricoteuses zen et sélectes. Hop, petite virée au magaz entre midi et deux avec mes copines -leur avis couleur m'est impératif- et 12 pelotes d'alpaga plus tard -juste de quoi me faire un pull col roulé-, me voici dans mon salon pour débuter l'ouvrage.
Ambiance tamisée, bougie parfum Figolu, télé éteinte, musique douce, assise en tailleur sur la moquette… je commence mon rang. Mon deuxième… le troisième commence à être pénible… mes mains fatiguent, mes doigts deviennent moites et mes rangs se serrent, rendant la tâche plus difficile. Mon pull me paraît soudain bien loin de l'accomplissement.

Au bout du quatrième rang, je regarde sur internet pour voir s’il existe des machines à tricoter, et puis vite fait, un coup d'œil à mon Facebook, je poke Stéphanie, y'a quoi ce soir à la télé? Et c'est là que je me rend compte que je loupais Question Maison spécial travaux pratiques… J'ai donc rangé mes aiguilles et ma laine dans un joli sac à tricot vintage dégoté sur eBay…. en attendant une soirée plus calme.